Black Friday vs Vendredi Vert

Le Black Friday, imposante opération commerciale venue des États-Unis est normalement programmée pour le 27 novembre. Chaque année ce sont des milliers de personnes qui se ruent sur ces offres exceptionnelles et qui dépensent sans penser. Mais connaissez-vous les répercussions écologiques de ces prix cassés ? Cette année, même en vue des circonstances particulières dans laquelle nous nous trouvons, cette action est maintenu par les gros commerces tel que Amazon ou la Fnac. Nous vous encourageons à penser à la méthode BISOU lors de vos achats et surtout de penser à vos commerçants locaux.

Le Black Friday, c’est quoi ?

Aux États-Unis et au Canada, le Black Friday est littéralement le vendredi noir, traduit aussi comme étant le vendredi fou. Ce jour a lieu le 4ème vendredi du mois de novembre, et cette année il doit prendre place le 27 novembre.

Durant le Black Friday les commerçants se livrent à une grande bataille des promotions. Chaque année, on découvre des rabais toujours plus impressionnants, du high-tech, à la mode, à l’électroménager. Ce vendredi marque traditionnellement le coup d’envoi des achats pour les fêtes de fin d’année, mais ce n’est pas sans conséquence.

Le Black Friday, c’est aussi…

Le jour le plus sombre pour l’environnement. Le saviez-vous ? Entre surconsommation et surproduction, gaspillage et répercussions sur les gaz à effet de serre. Cet événement devenu incontournable a un impact très néfaste sur notre planète pour de nombreuses raisons que nous allons détailler :

  • Surconsommation et surproduction : Informatique, électronique, électroménager et habillement comptent parmi les secteurs les plus prisés, pendant ce « vendredi noir ». Les consommateurs déjà bien équipés sont tentés d’accumuler, et ce depuis les années 2000 avec le développement du fast fashion.
  • Entre 2000 et 2014, la production de vêtements a doublé dans le monde et nous faisons face à deux fois plus de gaspillage textile. En effet, deux tiers des Français déclarent avoir acheté au moins un vêtement jamais porté. Un rapport publié en 2016 par Greenpeace atteste de cela (lien en anglais).
  • Gaspillage : Le documentaire « Soldes, tout doit disparaître« , diffusé sur France 5 en 2015, montrait que les marques avaient plus intérêt à détruire les invendus, à cause des frais de stockage, qu’à les vendre moins chers. Pour l’électronique, un rapport de l’ONU a estimé que seuls 20% des appareils jetés étaient réellement recyclés, comme le relevait National Geographic en 2018. En plus d’utiliser des ressources (eaux, métaux rares, cotons, etc.) à la fabrication, ces biens deviennent une nouvelle pollution.
  • Gaz à effet de serre : le programme environnemental de l’ONU explique que, l’industrie de la mode génère à elle seule 10% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde.

Vendredi Vert : Le Green Friday

Un vendredi pour lutter contre le Black Friday, et surtout l’hyperconsommation. Tel est le but du Green Friday. Évidemment les offres sont tentantes et même alléchantes, mais avons-nous réellement besoin de ces objets ? Quel usage allons-nous en faire ?

Le Green Friday se veut être une alternative à la consommation compulsive. L’idée est de responsabiliser les consommateurs, sans les culpabiliser, et de se questionner sur la surconsommation.

Pensez à la METHODE BISOU, aussi douce que son nom l’indique elle pousse à une réflexion simple et rapide pour permettre d’éviter les achats compulsifs. Il y a 5 questions à se poser avant d’effectuer un achat pour consommer moins, mais mieux !

Cette méthode a été mise au point par Marie Duboin Lefèvre et Herveline Verbeken, créatrices du groupe privé Facebook « Gestion budgétaire, entraide et minimalisme ». Un mode de vie respectueux de soi-même et de l’environnement : voici la philosophie de ces deux Françaises qui refusent de céder aux sirènes du consumérisme. Dans leur livre, J’arrête de surconsommer, elles partagent leurs conseils pour adopter ce mode de vie tout en étant heureux.  

Les 5 questions à se poser avant un achat :

  • B comme Besoin : à quel besoin réel cet achat répond-il ? ;
  • I comme Immédiat :en ai-je immédiatement besoin ? ;
  • S comme Semblable : ai-je déjà un objet qui a cette utilité ? ;
  • O comme Origine : quelle est l’origine de ce produit ? ;
  • U comme Utile : cet objet va-t-il m’apporter un confort primordial ?
Pense-bête à télécharger réalisé par Liane notre talentueuse illustratrice.

Nos conseils

Nous même étant dans une démarche écoresponsable et mettant en avant la location ou l’occasion, il nous semble essentiel de vous pousser à vous renseigner sur ces nouvelles alternatives.

Il existe aujourd’hui de plus en plus de plateformes ou de boutiques proposant des concepts de recyclage circulaire. Vous pouvez ainsi autant trouver des vêtements, que des jouets ou des produits hi-tech reconditionnés. Ces produits sont en très bon état et vous permettent d’acheter plus responsable.

Nous pensons qu’il est de plus en plus important de prévoir ses achats, penser à l’utilité qu’ils ont. Pour ce faire nous pouvons réfléchir à nos besoins au fil des saisons ou des activités prévues. Le simple fait qu’un grand nombre d’entre vous ce soit lancé dans la démarche de la location de la couche lavable est un grand pas ! Petit à petit ces démarches portent leurs fruits, et nous vous remercions de vous compter parmi nous.

Nos coups de coeur :

BBmloc

L’entreprise Bbmloc vous propose la location de matériels de puériculture pour bébé et la vente d’écharpe de portage. Voici le lien direct pour accéder à son site internet : https://www.bbmloc.com/?fbclid=IwAR2r5SZnXJLVx7wNIqB0qsfWU1ssM1Q4cUga_lNsxciyEk_DtLPPydI-fps

Lib&Lou

Morgane a créé en 2016 sa ludothèque éducative en ligne, le concept ? Faciliter l’éveil des enfants en proposant un large choix jeux de sociétés et éducatifs en location. Voici le lien direct pour accéder à son site internet : https://libetlou.com/